La partie gauche de l'aquarium est constituée de trois éléments empilés et emboités en céramique sans métaux lourds. Ce décor est façonné en modelant la terre à l'aide de la technique des colombins. Après séchage des masses ( Rétrécissement) qui ont une épaisseur de 1 à 3 cm, celles-ci sont cuites au four chez un potier.

Cet assemblage laisse un vide ( Représenté par la couleur blanche sur le schéma ) pour y placer deux pompes de brassage de 1000 litres heures.

Un autre élément basé sur le même principe, mais différent quant à sa finition est en place de l'autre côté du bac avec aussi deux pompes et un chauffage.

Cet empilage en céramique sert à cacher tout le matériel de maintenance.
Les aspérités du décor permettent de disposer les coraux en pente. Des gobies, crevettes, etc., y trouvent un Palace à l'abris des prédateurs.


La partie cachée du décor est sans substrat pour faciliter le siphonnage des matières. Les pompes amènent beaucoup de sédiments autour de celles-ci.
L'accès aux pompes est grandement facilité en enlevant seulement la première partie emboîtée du décor.

 

 

La partie centrale de l'aquarium est constituée par trois plateaux disposés en arrière plan. Deux reposent sur un socle en pierre vivante, la troisième est posée sur les deux assemblages.

Ce sont d'anciennes "pierres vivantes" maintenues à l'aide de ciment blanc pour en faire une structure rigide. Cet assemblage devient vivant par la suite. Le support ainsi assemblé repose directement sur la vitre de fond car ils ont une bonne couche de silicone. Le sable occupe la partie avant de l'aquarium. Les sédiments qui se déposent au fond du décor sont facilement siphonné (Il y en a vite beaucoup) Une bonne partie des pierres vivantes sont dans le bac de filtration

 

 

 

Les avantages de la disposition de ce décor " aéré" sont une bonne circulation de l'eau dans le volume. Trois zones en hauteur avec des surplombs et des zones pas trop éloignées de la surface donc mieux éclairées, ainsi que des zones peu éclairées sous les surplombs. Les poissons trouvent des parcours sans trop d'obstacles pour la nage. (Les zones territoriales changent au fil du temps ).

La maintenance est facilitée car aucune zone dans l'aquarium n'est pas directement accessible facilement. Les grands nettoyages et "grandes tempêtes" se font à l'aide d'une pompe de 1000 l/h, jointe d'un tuyau souple de 1,20 mètres.

En dirigeant le tuyau souple sous pression d'eau à travers le décor, comme avec un " Karcher ", le sédiment vient dans la "grande eau". L'eau est filtrée mécaniquement par de l’ouate à la sortie du trop-plein. Une filtration rapide et puissante est mise en place avec des masses filtrantes pour retenir le sédiment. Pour terminer, avant le changement d'eau, une filtration forcée sur charbon actif est mise en place pour trois jour.

 

 




 

Christian Cornu - © copyright 2002 - All Rights Reserved